Prochaines chroniques :



30/08/2011

Divergent de Veronica Roth ( Chronique de Christelle )

Dans un monde où on ne peut appartenir qu’à une seule faction parmi 5, une jeune fille apporte le chaos.
Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite.
Les enfants grandissent dans la faction où ils sont nés. À 16 ans ils doivent choisir quelle sera la leur, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité.
Pour Béatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore. Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera le chaos mais lui fera aussi découvrir l’amour...
Dans le monde de Béatrice, ou Tris, comme elle se fait appeler, les gens sont divisés en cinq catégories, et doivent observer les règles concernant leur faction, qui elle-même est sensée représenter au mieux leurs aptitudes naturelles. Il y a les Altruistes, les Sincères, les Érudits, les Fraternels et les Audacieux. Les tests d'aptitude de Béatrice font de la jeune fille une divergente, c'est à dire qu'ils ne sont pas concluants. Tris est apte à servir deux factions. Lors du Choix, elle décide cependant de devenir une Audacieuse. Elle doit quitter sa famille, et tout ce qu'elle connaissait depuis son enfance. Quelle va être sa vie ?

J'ai dévoré ce livre au style fluide, accrocheur, sans aucun temps mort. On suit avec intérêt les étapes de l'initiation de Tris. Sa force et sa volonté ne sont pas sans rappeler Katniss, l'héroïne de Hunger Games, mais la comparaison s'arrête là, car les deux mondes n'ont absolument rien à voir. Dans Divergent, les factions ont été crées afin d'éviter la propagation du mal. Elles existent pour que la société soit bien meilleure. Cependant, comme dans toute dystopie, il y a des failles. La faction qu'on choisit passe avant la famille. Les gens sont déracinés. On s'aperçoit aussi que les luttes de pouvoir sont inévitables, puisqu'elles font partie, quoi qu'on fasse, de la nature humaine.
Coups bas, amitiés, sentiments amoureux, peurs et joies de Tris: nous entrons pleinement dans son univers dès les premières pages. Elle a choisi la plus dure des factions, qui se terre dans un lieu incroyable, et l'on suit sans pouvoir stopper l'évolution de la jeune fille. J'ai aimé suivre son adaptation au mode de vie des Audacieux et au danger, qu'il soit recherché volontairement au sein de sensations fortes, ou infligé au fur et à mesure que se déroulent les épreuves pour devenir un membre à part entière.
La description de la ville que se partagent les cinq factions est fascinante. Elle est tour à tour moderne, dégradée déroutante ou innovante. Les personnages ont tous beaucoup d'épaisseur, que ce soit les principaux, ou les secondaires. Tris est courageuse, mais peu à peu, la colère et la vengeance vont devenir des moteurs. Ce n'est pas une fille parfaite, elle est pleine de contradictions, veut souvent bien faire et peut se montrer égoïste. Elle est humaine, tout simplement. Quatre ( Four en VO) est un garçon comme on apprécie d'en rencontrer dans nos lectures. Il est fort et fragile, secret et sincère, on aime le découvrir peu à peu, et pleinement.
La dernière partie du livre est haletante, trépidante, cruelle et nécessaire. Les enjeux se précisent. Tris devra encore évoluer. Comme son monde.

J'attends la suite avec impatience, et le mot est faible. C'est un immense coup de cœur, un des livres qui m'a procuré le plus de sensations ces dernières années. 

Écrit par Christelle
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire