Prochaines chroniques :



30/08/2011

Ephémère de Lauren DeStefano ( Chronique de Christelle )

Que  faire de sa vie quand on connaît la date exact de sa mort ? Les scientifiques on créés des enfants génétiquement parfait, immunisés contre toutes les maladies. L'humanité a cru voir son avenir assuré...jusqu'au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont un espérance de vie incroyablement courte : vingt-cinq ans pour les hommes, vingts ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, de  jeunes filles kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l'espèce. Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où de serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l'amour sincère de son mari et la confiance qui s'instaure avec ses sœurs épouses, Rhine n'a qu'une idée en tête : s'enfuir de cet endroit.
Dans le monde de Rhine, seize ans, les garçons meurent à 25 ans, et les filles à 20 ans, à cause d'un mystérieux virus. Pour que l'espèce humaine perdure, de très jeunes filles sont enlevées et droguées pour qu'elles ignorent où on les conduit, et emprisonnées. C'est au tour de Rhine, piégée, de subir ce sort. Cependant, elle n'a qu'une idée en tête, s'enfuir et retrouver son frère jumeau, Rowan.

Grâce au style fluide et très élégant, qui s'appuie sur un foisonnement de sensations, on pénètre tout de suite dans l'atmosphère du manoir où est enfermée Rhine. On entre dans un lieu magnifique où suinte cependant une atmosphère fanée, à l'odeur d'extinction très forte. C'est en effet un monde finissant et effrayant, que nous dévoile l'auteur. Après qu'elle ait été modifiée, la race humaine est victime d'un fléau mystérieux. Cette dystopie nous plonge dans un monde dangereux, dévasté après une 3e guerre mondiale. Les filles se font enlever, les jeunes n'ont plus d'enfance, on travaille tôt, trop tôt, on fait tout trop tôt, parce que la vie est brève.
Dans ce huis clos, il y a les deux autres épouses kidnappées en même temps que Rhine: Cecily, 13 ans, et Jenna, 19 ans. Le livre développe toute une réflexion sur la condition de la femme, et la façon dont trois jeunes filles différentes en tous points ( caractère, vécu) peuvent envisager la vie en tant que recluses. Linden, le mari, a 21 ans. Il lui reste donc 4 ans, comme Rhine. C'est terrible de lire en ayant cela à l'esprit. L'auteure a évité le piège de la jalousie entre épouses. Des liens étonnants se créent, forcément plus forts, dans cet univers clos sur lui même, calfeutré. Rhine est pleine de contradictions, c'est une fille complexe, qui hait d'abord Linden, avant de réaliser qu'elle est attirée, aussi. De surcroît, le garçon ne mérite pas qu'on le haïsse. Il est bon, doux, ignorant. Le danger se tapit ailleurs, au manoir...
Il n'y a pas de grandes actions au sens traditionnel, mais la vie au quotidien est tout aussi importante, passionnante. Le temps qui passe, inéluctable, laisse le lecteur scotché et inquiet. Le manoir est finalement plus qu'une prison dorée, il montre une certaine vision du futur. Le roman n'est pas non plus ordinaire. Il s'élabore toute une réflexion sur ce que l'on peut faire d'une vie anormalement courte. Le seul espoir, pour Rhine, est de vivre libre les dernières années qui lui restent. La mort est omniprésente mais pas pesante, puisque Rhine veut s'en aller libre.
Gabriel, 18 ans, travaille aux cuisines. Il devient un ami, un confident pour Rhine, et beaucoup plus, bien sûr, de façon très naturelle. Se préoccuper de l'autre, c'est inné pour Gabriel et Rhine. Cet amour s'oppose de façon évidente à ce qui lie Rhine et Linden.

La fin est déchirante, puis elle plonge le lecteur dans l'attente. Le dernier jardin saura-t-il devenir un nouvel Éden pour l'humanité ? Où se trouve-t-il ? Au manoir ? A l'extérieur ? C'est un ouvrage fort, mature, étonnant en YA.



C'est un roman dont on sort différent, et c'est bien plus qu'un coup de cœur, une révélation. Définitivement. 

Écrit par Christelle
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire