Prochaines chroniques :



02/01/2015

[Chronique] Nos Faces Cachées d'Amy Harmon


Le roman phénomène de l'auto-édition Young Adult, best-seller aux États-Unis.

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous..




Après avoir vu de nombreuses fois des blogueurs français et américains faire l'éloge de ce livre, je m'étais promis de le lire si j'en avais l'occasion. Ce fut chose faite lorsque l'éditeur français a proposé quelques épreuves en service presse aux blogueurs, je tiens donc à remercier la collection R pour leur confiance et ce petit cadeau ! :)

Ce roman a eu la chance d'arriver dans ma boite à lettres alors que j'étais en vacances car, croyez moi, je n'ai pas vraiment le temps de lire des livres « pour mon plaisir » autrement que pendant les vacances, CPGE oblige ! :)

Ce fut donc avec plaisir que j'ai commencé Nos Faces Cachées, retrouvant alors le style YA qui me fait pour la plupart du temps passer un bon moment. Avant de vous donner mon avis, je tenais à dire que depuis quelques temps déjà je suis devenu très exigeant en ce qui concerne les romans Young Adults ; en effet je trouve que certains d'entre eux (pour ne pas dire la plupart…) manquent cruellement de profondeurs à plusieurs niveaux ; les personnages sont insipides, l'écriture est bâclée… Bref, je cherche de la qualité dans un livre, pas seulement une histoire qui me fasse passé un bon moment et que j'oublie directement après. Depuis quand ? Je ne saurais le dire, mais je pense que c'est suite à la lecture de certains titres qui m'ont beaucoup marqué par leur qualité et les histoires que je suis arrivé à ce constat, les beaux livres YA sont noyés par la masse de « mauvais livres ». Soyez d'accord ou non, je reste sur mes positions sur ce sujet là !

J'avais donc quelques à priori quand j'ai commencé Nos Faces Cachées, vu les nombreux avis ô combien positifs que ce soit en France ou aux Etats-Unis, j'espérais autant aimé le livre. Quel est le bilan ? Plutôt positif je dois le dire ;) Nos Faces Cachées est un roman de qualité, avec une histoire maîtrisée, des personnages humains ayant conscience de leur perfectibilité et qui font tout pour être meilleurs jour après jour, avec un beau message de vie derrière les lignes. Je ne pense pas me tromper en disant que ce livre va beaucoup faire parler de lui dans les semaines à venir…

Je ne ferais aucun résumé du roman car je pense sincèrement que c'est le genre de livre qui ne devrait pas avoir de résumé, je connaissais un peu trop l'histoire avant d'entamer le livre et ça m'a un tant soi peu brouillé mon plaisir de lecture ; je pense qu'un lecteur ne connaissant rien de l'histoire prendra beaucoup de plaisir à tout découvrir par lui même ;)

Maintenant passons aux choses qui ont fait que ce livre est, à mes yeux, un bon roman.

L'écriture. C'est fluide, simple, rapide à lire mais c'est aussi un style incisif, percutant qui arrive à nous faire ressentir les émotions des personnages, leurs tourments, leurs désirs… Amy Harmon réussit très bien à faire vivre ses personnages, ils ont des couleurs, des souvenirs, une vie et on les suit comme si nous les connaissions depuis longtemps. En effet, l'auteur réussit très bien dans les analepses, elle vacille entre présent et passé avec fluidité ce qui facilite notre compréhension des protagonistes et de leurs attentes, de leurs actes.
Cependant, je dois avouer que certains passages auraient du être plus poussés, ça allait trop vite et l'émotion voulue reste assez superficielle mais autrement, je n'ai rien à redire !

Les personnages sont excellent, ils sont humains, émouvants… On les aime et on veut leur bonheur. Fern est sans doute celle qui m'a le plus touché, avec son altruisme à toute épreuve, sa passion pour Ambrose et les romans… je me suis beaucoup attaché à elle par ce qu'elle vit, ce qu'elle espère de la vie. Le personnage de Bailey est lui aussi très touchant. Avec son handicap, il réussit tout de même à vivre sa vie, à passer outre les désirs qu'il ne peut assouvir… C'est le personnage pilier de ce roman dans le sens ou il est source de réflexion et de morale pour le lecteur comme pour les autres personnages du roman.
Ambrose cependant, est celui qui m'a le moins touché, même si c'est sans doute lui qui a le plus souffert dans cette histoire (et encore, ils ont tous souffert, je ne devrais même pas dire que certains ont plus souffert que d'autres car ce n'est pas vrai) je l'ai trouvé un tant soit peu trop cliché ; musclé, magnifique, très gentil… Il est à mes yeux, malgré la souffrance qu'il peut endurer, la tache du roman. Il manque cruellement de réalisme, j'avais comme l'impression que c'était un fantasme de l'auteure dans le sens où on fait son éloge tout au long de l'histoire et il est sans arrêt mis en avant et ça m'a vite gonflé… Si Ambrose avait été un peu moins stéréotypé, je n'aurais rien eu à redire des personnages.

Au début du roman cependant, je dois bien avouer que tout annonçait une sacré déception ; tout ce que j'aimais pas dans un livre y étaient. Le personnage stéréotypé par excellence (Ambrose mais aussi Bailey et Fern sur certains aspects, ils sont quand même avouons-le les gros clichés du genre ; la fille « laide » au gros cœur, le garçon handicapé qui n'a plus pour très longtemps à vivre, le mec musclé et magnifique au possible…) mais l'auteur réussit à faire passé ce gros cliché comme une lettre à la poste par la morale qui se dégage au fil des pages, des sentiments qui sont très bien mis en avant… Je tire donc mon chapeau à Amy Harmon pour avoir réussi à me faire apprécier tout ce que d'habitude, je déteste dans un livre.


En conclusion, Nos Faces Cachées est un très bon roman YA qui j'en suis certain va plaire à plus d'un ! ;) Le roman sort le 22 janvier dans la collection R des éditions Robert Laffont, on note !

2 commentaires: