Prochaines chroniques :



15/07/2013

[Chronique] Keleana l'assassineuse de Sarah J.Maas



Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.

Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…




Keleana l’Assassineuse me tentait depuis un petit moment, bien avant l’annonce de sa sortie française, en effet, ce roman est à l’origine d’un petit succès aux Etats-Unis et au Royaume-Uni! J’étais donc très curieux de voir ce qu’il réservait. Après lecture, je ressors de ce livre avec un avis plutôt positif, malgré quelques défauts qui m’auront un peu froissé !

Dans ce premier tome, nous rencontrons Keleana Sardothien, l’assassineuse la plus redoutable du pays, âgée de dix-huit ans, emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier où elle purge sa peine.  Elle va alors rencontrer le prince Dorian, qui lui propose un marché : devenir son champion lors du tournoi des assassins, où elle devra affronter de puissants adversaires, et devenir par la suite, si elle gagne, assassin au service de la Couronne pendant quatre ans, avant de retrouver sa liberté.  Mais tout ne va, bien évidemment, pas se passer comme prévu !

Sarah J. Maas est une jeune auteure qui, par sa maturité d’écriture, m’a vraiment étonné ! Pour un premier roman, j’ai été très agréablement surpris par sa plume maitrisée, fluide et complexe à la fois ! Les pages se tournent toutes seules et les chapitres s’enchainent très rapidement. Ecrit au style indirect, l’auteure nous offre une narration pleine d’ironie, qui m’aura bien fait sourire lors de certains passages. Je lierais d’autres romans de cette jeune romancière, ça ne fait aucun doute !

Quant aux personnages, ils sont vraiment très riches et intéressants à suivre ! Chaque protagoniste a son histoire, son caractère et une évolution au fil du récit ! Sarah J.Maas a vraiment peaufiné ses personnages, leur donnant beaucoup de réalisme et de profondeurs.
Le personnage de Keleana est très attachant ! On voit ses certitudes sur ses talents se briser au fur et à mesure, elle se remet en question, grandit de ses erreurs.. Bref, c'est le genre de personnage que j'adore suivre !

J’ai beaucoup aimé la relation qu’entretenait Keleana avec Chaol, le capitaine de la garde, et Dorian. Oui, je sais ce que vous allez dire, encore un triangle amoureux.. Oui mais non ! Ici, nous avons le droit à autre chose que le traditionnel « Je t’aime, moi non plus » ! Leurs échanges sont pleins d’humour et on a plaisir à voir leurs sentiments changés au fil des pages ! 
Cependant, même si j’ai adoré certains personnages, il y en a d’autres comme le Roi par exemple, que j’ai détesté dès le début.

Je n’ai jamais été un grand lecteur de fantasy à cause des nombreux détails spécifiques à ce genre et, même si j’avais terriblement envie de lire ce roman, j’avais quelques craintes quant à ces descriptions. Finalement, il n’y en a pas énormément mais l’univers est  tout de même assez vaste et il est facile de s’y perdre à certains moments car en effet, certaines informations quant à l’univers sont dévoilées assez tôt mais ne sont expliquées que plus tard dans le texte, ce qui peut déstabiliser le lecteur et lui faire perdre le fil de l’histoire. 
Néanmoins, je vous rassure, ces petits blocages ne sont rien comparés à ce que vous pouvez trouver dans d’autres romans de fantasy plus adulte ! 
D’ailleurs je conseille Keleana l’Assassineuse pour les adolescents qui veulent se lancer dans de la fantasy plus poussé ; je pense que ce roman est un bon intermédiaire pour vous plonger plus sereinement dans d’autres textes de fantasy plus complexes.

L’intrigue du roman est très ben construite, l’auteure sait où elle nous mène et chaque question trouve sa réponse au fil des pages même si on attend tout de même un approfondissement dans les prochains tomes ! Toutefois, la trame reste assez prévisible à certains moments et je suis assez déçu que l’auteure ne se concentre pas beaucoup sur les épreuves du Tournois, mais plutôt sur l’enquête.

En conclusion, je dirais que Keleana l’Assassineuse est un très bon premier tome, qui pose les piliers d’une saga qui s’annonce riche et très intéressante à suivre et qui, malgré quelques points qui m’ont froissé, reste une très bonne découverte et je lirais la suite avec plaisir !

Pour bien conclure, voilà une citation du roman qui définit très bien le caractère de l'héroïne : "Je m'appelle Keleana Sardothien, chuchota-t-elle, mais peu importe que mon nom soit Keleana, Lilian ou Salope : quel que soit celui que tu me donneras, je te battrai toujours"

Un grand merci à La Martinière J.Fiction pour l’envoi de ce livre !


RAPPEL : Un concours avec 3 exemplaires à la clé ne devrait pas tarder à arriver sur le blog ! 

5 commentaires: