Prochaines chroniques :



17/01/2012

Witch and Wizard de Gabrielle Charbonnet et James Patterson


Le jeune Whit et sa soeur Wisty mènent une vie ordinaire dans une petite ville des États-Unis jusqu’au jour où des policiers surgissent chez eux en pleine nuit, sur ordre du chef du parti du Nouvel Ordre. Arrachés à leurs parents, ils sont accusés de sorcellerie et condamnés à mourir le jour de leurs 18 ans. N'ayant jamais eu conscience d'avoir de quelconques pouvoirs, leur incompréhension est d'abord totale. Peu à peu, ils découvrent qu'ils sont destinés à une existence hors du commun. Mais déjà l'anniversaire - et l'exécution - de Whit approchent, et les adolescents doivent trouver sans tarder comment s'échapper... 

Après l'instauration de L'ordre Nouveau, le Seul L'unique ordonne l'arrestation de Wisty et Whit Allgood, 15 et 17 ans, pour sorcellerie. Enlevés à leurs parents en pleine nuit, le frère et la sœur sont emmenés dans un centre de redressement où il semble n'y avoir que des enfants et des adolescents... Cette histoire est un mélange de fantastique et de dystopie. En effet, les pouvoirs de sorciers, le livre magique remis par les parents ( et dont je laisse le lecteur découvrir les particularités) font directement référence au genre fantastique. Quant à cette Amérique où le Seul L'unique a réussi à prendre le pouvoir pour imprimer sa volonté au pays entier nous amène dans le genre dystopique. Whit et Whisty sont deux adolescents rebelles à la langue bien pendue. 
Il y a beaucoup de dialogues, qui montrent leur révolte, leur refus de se laisser dominer par le Seul L'Unique, et ceux qui les servent. C'est vif, enlevé, les actions rapides, les chapitres courts. Les deux héros découvrent rapidement leurs pouvoirs dès qu'il y a danger puis captivité, et les autres découvertes s'enchaînent, il n'y a pas d'approfondissement, parce que tout va vite, c'est voulu ainsi. 

Nul doute que cette histoire va trouver son public !

Merci à Cécile pour le Service de Presse


Aucun commentaire:

Publier un commentaire